La petite histoire de la Grande Horloge

Devenu propriétaire du Château de Vaux-le-Vicomte à partir de 1875, Alfred Sommier s’intéresse très tôt à la grande horloge et décide de réinstaller un mécanisme d’horlogerie dans les combles du château. Ce mécanisme commande les aiguilles du cadran situé sur le fronton nord du bâtiment et les cloches du carillon, situées au-dessus du dôme.

Dans les années 1890, il demande à Armand-François Collin (1822-1895), successeur du célèbre horloger Bernard-Henri Wagner (1790-1855), de créer cette nouvelle horloge. Elle se compose d’une chaise (support en bois sur lequel le mécanisme est posé), d’un bâti noir en fonte et de différents montants et mobiles.

Deux rouages composent ce mécanisme : l’un commande les câbles des marteaux des cloches, pour la sonnerie ; l’autre commande le mouvement qui transmet l’information horaire aux aiguilles.

3 784 320 000 secondes ont été marquées par le mécanisme depuis sa mise en place !

Une horloge à bout de souffle

L’horloge fonctionnait sans discontinuité depuis 2005, date de sa dernière révision. Mais depuis janvier 2017, après 1 million de tours sur lui-même, l’un des axes a ovalisé son point de pivotement. Les engrenages ne pouvaient plus s’enclencher correctement et certains créneaux auraient pu se casser.

François-Simon Fustier, spécialiste lyonnais en restauration d’horloges et pendules anciennes est aujourd’hui chargé de réparer la Grande Horloge. Celle-ci sera entièrement démontée, nettoyée et remontée. Les éléments détériorés seront restaurés.

Le son du carillon résonne à travers le domaine de Vaux-le-Vicomte et rythme la vie du château. Sans son mécanisme le son n’est plus. Vaux-le-Vicomte n’a plus le temps !

Un pour tous, tous pour la Grande Horloge

A partir de 5 euros, tout le monde peut participer au financement de la restauration de la Grande Horloge. Du lundi 10 avril au lundi 15 mai, le Château de Vaux-le-Vicomte lance une grande souscription, ouverte à tous, afin de récolter les fonds nécessaires à la remise en fonctionnement de l’horloge d’Alfred Sommier.

L’objectif de la collecte est de 30.000 euros. Le projet comprend la restauration du mécanisme, la numérisation de l’horloge en 3D et un outil de médiation vidéo pour expliquer au public le fonctionnement de l’horloge.

Pour participer, rien de plus simple, connectez-vous sur Dartagnans.fr et faites votre don en ligne en quelques clics seulement.

Soutenez le projet ICI

En remerciement, recevez de nombreuses contreparties : des invitations aux Soirées aux Chandelles, des cartes d’adhésion à l’Association des Amis de Vaux-le-Vicomte pour vous ou vos proches (idée cadeau !), une rencontre avec le chef-restaurateur, une visite privée du château par les propriétaires, etc. Tous les dons donnent droit à une défiscalisation de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises. Un reçu fiscal vous sera envoyé automatiquement.

Tirage au sort : 2 personnes parmi tous les donateurs, quel que soit le montant du don, seront tirées au sort à la fin de la campagne. Après un dîner offert dans notre restaurant “Les Charmilles”, ces personnes seront invitées à admirer le feu d’artifice depuis le dôme du château, habituellement fermé au public lors des Soirées aux Chandelles.

Share Button